À malin... by Michel Vanvaerenbergh

By Michel Vanvaerenbergh

Où l'auteur découvre qu'il suffit de peu de choses pour givrer, même dans les can pay chauds. En l'absence d'équipements adaptés à l'aérodrome, il met au element une méthode de dégivrage artisanale inédite.

Show description

Read Online or Download À malin... PDF

Best french_1 books

Réanimation, urgences et défaillances viscérales aigues

En conformité avec le programme de DFASM (diplôme de formation approfondie en sciences médicales) et avec les Epreuves Classantes Nationales (ECNi), cet ouvrage rassemble l'ensemble des connaissances fondamentales en réanimation, urgences et défaillances viscérales aiguës. Il comprend deux events distinctes : 1 - une partie Connaissances qui aborde tous les goods traitant de l. a. réanimation, les urgences et les défaillances viscérales aiguës du programme de l'ECN.

Extra info for À malin...

Example text

On prévoit tout au plus quelques nuages lorsque la brise de mer soufflera. Seule ombre au tableau, nous avons un mauvais slot, un mauvais créneau de décollage. Près d’une heure de retard. Pour gagner du temps en escale, et bien que ce ne soit pas l’option la moins chère, le dispatch me propose de prendre un maximum de fuel au départ de Bruxelles. Cela me semble une excellente idée. Certes, je n’ai pas de quoi effectuer l’aller-retour, mais presque. Il s’en faut d’une tonne environ. Notre niveau de vol est le 330, 33 000 pieds.

Cela me semble une excellente idée. Certes, je n’ai pas de quoi effectuer l’aller-retour, mais presque. Il s’en faut d’une tonne environ. Notre niveau de vol est le 330, 33 000 pieds. Il y a un jet-stream au niveau 280, et il a une composante nord-sud non négligeable. Je demande le niveau de vol 270. C’est un pari : je consommerai plus en volant plus bas, c’est certain, mais ma vitesse propre sera plus élevée. Lorsque l’on vole à nombre de Mach constant, la vitesse de l’avion est d’autant plus élevée que la température est élevée.

Il y a un jet-stream au niveau 280, et il a une composante nord-sud non négligeable. Je demande le niveau de vol 270. C’est un pari : je consommerai plus en volant plus bas, c’est certain, mais ma vitesse propre sera plus élevée. Lorsque l’on vole à nombre de Mach constant, la vitesse de l’avion est d’autant plus élevée que la température est élevée. En volant à 270 plutôt qu’à 330, je devrais gagner environ douze degrés. De plus, je serai pratiquement dans le jet-stream. Si cela ne secoue pas de trop, la composante de vent sera plus favorable.

Download PDF sample

Rated 4.59 of 5 – based on 32 votes